Le Grand Meaulnes

François Seurel, le narrateur, est le fils d’un couple d’instituteurs d’un village de Sologne qui a pris en pension un adolescent, Augustin Meaulnes, qui d’emblée fascine les autres écoliers. Augustin et François deviennent vite amis. Un jour, alors qu’il s’est perdu assez loin de la maison, Augustin arrive dans un château où se déroule une fête étrange. Il y rencontre une jeune fille dont il tombe amoureux, mais dont il ne sait rien. De retour à la maison il est incapable de retrouver le château. Avec l’aide de François il cherche, pendant des années, ce château et cette jeune fille. Il règne dans ce récit une atmosphère poétique attachante, parfois légère comme l’enfance et ses jeux, parfois douloureuse.