Illusions perdues

Ce roman est, comme le dit son titre, celui de la perte des illusions, de la défaite des idéaux dans une société impitoyable. Il présente d’abord les ambitions de deux amis : Lucien Chardon et David Séchard. David, imprimeur à Angoulême, cherche le moyen de produire un papier bon marché. Lucien, poète, rêve de grandeur ; c’est pourquoi il quitte Angoulême pour Paris où il espère le succès. On assiste ensuite aux échecs de Lucien dans les milieux littéraires et mondains, et aux déboires financiers de David à Angoulême. A la fin du roman, Lucien, au bord du suicide, rencontre un mystérieux prêtre espagnol qui lui promet une meilleure vie sous sa conduite : elle fera l’objet du roman Splendeurs et Misères des Courtisanes.