Le Père Goriot

En suivant le jeune Eugène de Rastignac venu de sa province à Paris pour tenter de faire fortune, on découvre les dessous de la société parisienne de 1820. Eugène se lie d’amitié avec le père Goriot, un vieillard qui vit pauvrement après avoir partagé sa fortune entre ses deux filles qu’il a mariées. Eugène rencontre l’une et l’autre en cherchant à s’introduire dans les deux classes dominantes de l’époque : la noblesse et la riche bourgeoisie. Par ce roman, Balzac commence un vaste tableau de la société du début du XIXème siècle : beaucoup des personnages secondaires réapparaitront dans les romans suivants de sa Comédie Humaine.