Le Tour du monde en quatre-vingts jours

Ce roman, l’un des plus célèbres des Voyages extraordinaires de Jules Verne, est un hommage aux moyens de transport modernes : Un gentleman anglais, Phileas Fogg, ayant appris par son journal, le 2 octobre 1872, qu’une nouvelle ligne de chemin de fer venait de s’ouvrir en Inde, affirme contre l’avis d’autres membres de son club londonien, le Reform Club, qu’il est désormais possible de faire le tour du monde en moins de 80 jours. Il parie la moitié de sa fortune qu’il y parviendra, et entreprend immédiatement le périple Londres – Suez – Bombay – Calcutta – Hong-Kong – Yokohama – San Francisco – New York – Londres. Il y aura, bien sûr, des obstacles sur sa route : paquebot raté, attaques de Sioux, et même une princesse hindoue à sauver !